20 février 2014

Comme des images - Clémentine Beauvais.

« Et ça voulait bien dire ce que ça voulait dire : que tous ces mecs étaient contingents et moi nécessaire.»

Auteur : Clémentine Beauvais.
Éditions : Sarbacane (Exprim').
Genre : Jeunesse, drame.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 204 pages.

Synopsis : « Il était une fois... des ados sages comme des images, au prestigieux lycée Henri-IV, à Paris. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde. Ses amis, sa sœur jumelle Iseult, les profs, les lycéens, les parents : TOUT LE MONDE. C’est ici que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé. »

Merci à Lucie et aux éditions Sarbacane pour cet envoi, un livre qui m'a marqué, et impossible de savoir dans quel sens. Une découverte assez inattendue.
Mon avis :
On lit le résumé, et c'est le premier élément qui nous donne envie de lire ce livre. On lit la première page, et on sombre dans les autres jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une seule.

Ce petit livre raconte une grande histoire. Une histoire réaliste, parce que c'est la vie. C'est la vie d'aimer une personne puis de la quitter. C'est la vie d'avoir une amie, puis d'en avoir une autre, et une autre. C'est la vie de faire des erreurs, surtout de faire des erreurs, oui. Et en fin de compte, cette histoire, c'est une accumulation d'erreurs qui en devient un drame.

La toute première phrase nous laisse déjà une petite dose de suspens avant même de rentrer dans l'histoire, ce qui en quelques secondes donne le pouvoir à ce roman de nous devenir indispensable. On veut savoir. On veut comprendre ce résumé qui nous intrigue tant, ce titre aux multiples significations, ces personnages aux personnalités si complexes et si communes à la fois. Léo est une jeune fille bien entourée, populaire, et elle a une sœur jumelle qui lui ressemble comme c'est inimaginable – mais seulement en apparence. Ce n'est qu'une image. Iseult est son contraire, renfermée, solitaire, mais qui finalement, même en disant peu de choses, en pense bien plus qu'on ne le croit. Et l'adolescente qui nous raconte l'histoire, cette mystérieuse dont le nom nous reste inconnu, est le genre de fille normal qu'on croise à chaque coin de rue. Pourtant sa vie va basculer, basculer tout comme celle de Léopoldine, basculer tout comme celle d'Iseult, basculer comme celle de tous les élèves et de toutes les personnes du lycée Henri-IV.

L'histoire est un sujet d'actualité, les adultes ne cessent de nous mettre en garde avec les photos et les vidéos qu'on fait, qu'on envoie à nos amis en qui on a confiance, mais il ne faut jamais oublier que la confiance peut se perdre un jour. Et Léopoldine va en connaître les effets. Elle paraît battante mais en fin de compte son attitude est même trop exagérée face à la situation, comme si ce n'était pas si grave. Ce livre m'a vraiment perturbée, bouleversée, étonnée, énervée, agacée, et je ne peux même pas vous expliquer pourquoi je l'ai dit être un « coup de cœur », sûrement parce qu'aucune note ne pourrait lui donner une valeur. Il peut plaire comme il peut décevoir, je crois, mais moi je l'ai aimé, beaucoup aimé. Parce que l'histoire m'a surprise à plusieurs reprises, parce que parfois il y avait des situations, des actes que je ne comprenais pas, et donc que ce livre m'a fait réfléchir. Que chaque personnage de ce bouquin avait une raison de faire ce qu'il faisait, que ce livre nous tient jusqu'à ce qu'on le termine, parce qu'on ne peut comprendre l'histoire sans en avoir lu la dernière page, et que même une fois que cette dernière a été tournée, on reste avec nos questions, nos incompréhensions, nos pensées toutes emmêlées. Ce livre réunit tellement d'émotions, de sentiments, de situations, l'amour, la haine, la peur, la crainte, la honte, l'amitié, l'entraide, la passion, la jalousie, la découverte, la bêtise, la vengeance, et tant d'autres mots correspondraient au contenu des pages. Tellement que je ne peux vous dire qu'une chose : lisez-le.

C'est donc un livre coup de cœur, un petit coup de cœur pour une histoire qui m'a vraiment fascinée, et horrifiée, mais qu'au final j'ai beaucoup appréciée. Un récit d'actualité qui vise à nous prévenir des dangers, des apparences, de ce qu'on voit, mais surtout de ce qu'on ne perçoit pas de l'extérieur. Il faut parfois savoir regarder au delà de l'image, au delà des apparences. Au delà de deux filles qui se ressemblent juste comme des images.

Un coup de cœur si mystérieux, si perturbant, si dérangeant. 


Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire l'interview de l'auteure Clémentine Beauvais.
http://lesouffledesmots.blogspot.fr/2014/03/interview-de-clementine-beauvais.html

15 commentaires:

  1. Le résumé donne super envie de le lire (surtout la dernière phrase), mais alors ton avis ! Je le veux <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un livre qui.. Qui amène à beaucoup réfléchir ! :)

      Supprimer
  2. Une très belle chronique pour un livre qui m'avait bien plu également (mais pas de coup de cœur pour moi). Du très bon Sarbacane ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci n.n Oui ils ont fait fort sur ce coup là ! :)

      Supprimer
  3. Encore une belle chronique pour ce livre... ça donne envie à force :) pourtant je ne me serais pas arrêtée dessus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement pour vous donner envie ! :p
      Moi si au contraire, le résumé m'a immédiatement interpelée ! :)

      Supprimer
  4. Je l'ai terminé et ma chronique sera publié mercredi. J'ai adoré!

    RépondreSupprimer
  5. J'en entend du bien de partout et ta chronique donne très envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le liras alors parce qu'il est génial ! :)

      Supprimer
  6. JE VEUX LE LIRE !!!
    "Comme des images", bienvenu dans ma Wishlist !!!
    Bref, Audrey tu exagères ; pourquoi me donner tant envie de lire ce livre alors que j'ai une PAL qui ne désemplis pas ! ^^ (Mais merci quand même ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est trop géniaaaaaal :3
      Pardon, je m'excuse. ♥
      C'est le désavantage d'aimer la lecture, il faut faire avec :D

      Supprimer
  7. J'ai beaucoup aimé aussi mais c'est vrai que, comme toi, il m'a pas mal perturbée et je ne sais pas encore quelle note je vais lui attribuer dans ma chronique. Je l'ai tellement trouvé bizarre que .. Je ne sais pas trop comment décrire mon ressentie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très spécial, très étrange, et aussi très passionnant et très intriguant. Je trouve que le mélange est fait d'une façon que ce livre est envoutant et que je l'ai adoré.
      J'ai hâte de voir ta chronique quand même ! :)

      Supprimer
  8. Not playing Solitaire on your mobile device? Download From This Cool Link (Built for Android and iOS)

    RépondreSupprimer